Situé dans la zone récréotouristique du bassin de Chambly, à un jet de pierre du Fort, le motel Mon Repos est facilement accessible via le réseau routier.
  L'endroit se nomme '' Auberge Mon Repos''. L'apparition de l'automobile fait progressivement disparaître le commerce du foin, mais amène de plus en plus de clients qui viennent ''se rincer de dalot''.
En juillet 1947, suite au décès de M. Arthur Despelteau, la succession vend le Mon Repos à Louis-Philippe Brassard qui le cède à son tour, en septembre 1948, à Paul Guertin. Jean Charbonneau en fait l'acquisition en décembre 1951.
   

RETOUR       ACCUEIL